La recherche - Accueil - Peloton Utilitaire Cynophile Hyérois - P.U.C.H.

Aller au contenu

Menu principal :

La recherche

Chiens Utiles > Chiens de sauvetage

Les concours


Pistage : Les concours de pistage ont pour but de mettre en valeur les qualités olfactives du chien.

Six catégories de difficultés différentes sont organisées par les clubs intéressés à l'occasion des concours :

Pistage libre :
Épreuve : Brevet de Pistage (avec une partie au trait)
Concours : « B » et « C »

Trait de limier :
Piste Froide : « PF »
Trait de Limier : « TL »
Trait de Limier Sélectif : « TLS »

Un site très intéressant sur le pistage cliquez le site du Groupe Travail Pistage de la SCC

Recherche utilitaire : C'est au conducteur de trouver le départ de la piste grâce à l'enquête qu'il aura effectuée auprès des témoins présents sur place. Le conducteur a à sa disposition un objet de référence (un mouchoir par exemple) appartenant à la personne à retrouver, qu'il peut choisir de faire sentir à son chien à tout moment de la recherche. Une fois l'enquête effectuée, les tandems maîtres chiens ont entre 30 minutes et 2 heures pour retrouver la personne égarée.

Les pistes sont longues d'environ 1km à 3km, froides d'une à six heures.

Une piste de recherche utilitaire peut emprunter n'importe quel terrain. Il n'est pas rare qu'une piste traverse une route (petite ou grande circulation), un village ou un quartier de ville, avec toutes les difficultés (odeurs volatiles et agressives, distractions variées) que cela peut entraîner pour le chien.

Le jugement d'une piste de recherche utilitaire n'a rien à voir avec le jugement d'une autre piste. Ici, le conducteur peut choisir d'influencer son chien (à ses risques et périls). Le chien ne doit pas forcément coller à la piste : au contraire, il doit faire tout ce qu'il peut pour récolter le plus d'indices possible pour progresser dans sa recherche et réussir: n'oublions pas qu'il s'agit là de la vie d'une personne.

En recherche utilitaire, les tandems maîtres chiens ne sont pas notés sur une échelle de 0 à 100 comme dans les autres disciplines de pistage : ici, soit ils réussissent, soit ils échouent.



L'aide aux autorités


La recherche de personnes égarées, et de personnes dangereuses ou non en fuite : Un tandem ayant obtenu son Brevet de Maître et Chien de Recherche Utilitaire peut éventuellement être utilisé dans des recherches réelles.

La détection de produits illicites et/ou dangereux :

L'odorologie : Un délinquant peut être trahi par son odeur aussi sûrement que par ses empreintes digitales grâce à «l'odorologie», une technique scientifique venue d'Europe de l'Est et expérimentée en France après deux ans d'études de la Police technique et scientifique


Outre la France, la Belgique, les Pays-Bas, quelques Länder allemands et Cuba s'intéressent à cette technique et, dans certains cas, ont déjà obtenu des résultats. Ces signatures olfactives, qui peuvent être décelées seules ou au milieu d'autres, aujourd'hui ou dans dix ans, sont «des molécules que chacun d'entre nous dépose là où il passe», précise un responsable de la PTS. «Chaque être humain possède une odeur spécifique, qui n'appartient qu'à lui», poursuit-il.

L'«odorologie» a été mise au point il y a une quinzaine d'années en Europe de l'Est, notamment en Hongrie, où la technique est désormais considérée comme un élément de preuve par l'instance judiciaire suprême.

Sur une «scène d'infraction, un technicien, muni de bandes d'un tissu spécial, recueille les traces odoriférantes laissées à tous les endroits où l'auteur est susceptible d'en avoir déposé», explique un responsable policier français. Ces bandes sont placées dans un bocal stérile, scellées et stockées. Conservées dans ces conditions, l'odeur imprégnera le tissu «au moins cinq ans et jusqu'à dix ans», permettant dans ce laps de temps de la comparer avec la «signature olfactive» d'un suspect. Interpellé, ce dernier devra tenir «pendant dix à quinze minutes» une autre bande de ce tissu spécial, à son tour placée dans un bocal stérile, selon le même protocole «extrêmement précis et rigoureux». A Ecully, un chien spécialement formé sera chargé de reconnaître entre plusieurs la bande dont l'odeur correspond éventuellement à celle relevée sur le lieu de l'infraction.

En cas de résultat positif, le chien s'arrête et se couche devant le bocal concerné. L'opération est renouvelée plusieurs fois avec les bocaux placés dans un ordre différent. En cas de résultat positif, un second chien est sollicité. S'il arrive à la même conclusion, la présence du suspect sur les lieux de l'infraction sera établie.


Retourner au contenu | Retourner au menu